APECE (1750-1850)

Séance du 14 octobre 2017

APECE : séance du 14 octobre 2017

 

(Sorbonne, escalier C, 2e étage, salle Marc Bloch, 14 h 30)

 

 

 

Une histoire de la Guinée, 1771

 

par Marie Jeanne Rossignol, Bertrand Van Ruymbeke et Élodie Peyrol-Kleiber

 

 

Texte traduit et présenté par Marie-Jeanne Rossignol et Bertrand Van Ruymbeke

Ouvrage publié par la Société française d’étude du Dix Huitième Siècle

 

Avec Une histoire de la Guinée, la traduction de Some Historical Account of Guinea, publié en 1771 à Philadelphie, le public français, grâce à M.-J. Rossignol et B. Van Ruymbeke (et à une équipe de collègues les ayant aidés lors du premier jet), dispose enfin de la « Bible » de l’anti-esclavagisme anglo-américain au 18e siècle. Son auteur, Anthony Benezet, d’origine huguenote, fit partie en 1754 des Quakers de Philadelphie qui réussirent à convaincre leurs coreligionnaires de s’engager sur la voie de l’abolition de la traite et de l’esclavage. A compter de cette date, il se mit à rédiger de nombreux pamphlets antiesclavagistes et à les diffuser en Grande-Bretagne. Une histoire de la Guinée constitue l’aboutissement de sa pensée militante et son plus long ouvrage : nourri de la lecture d’innombrables récits de voyage, traités scientifiques, journaux de bord, Benezet propose d’abord une histoire de la traite atlantique qui peint l’Afrique comme une terre heureuse et civilisée, ensanglantée par les guerres européennes. Puis il dénonce, documents à l’appui, le traitement réservé aux esclaves dans les colonies britanniques. John Wesley, mais surtout Thomas Clarkson, véritable moteur de la campagne britannique qui débute en 1787, seront des lecteurs assidus. En France, Brissot, fondateur de la Société des Amis des Noirs, chercha à faire traduire l’ouvrage mais la tentative ne put aboutir.



03/10/2017

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres