APECE (1750-1850)

Séance du 21 septembre 2013

APECE : séance du 21 septembre 2013 (Sorbonne, escalier C, 2e étage, salle Marc Bloch, 14 h 30)

 

Rochefort, arsenal des colonies au XVIIIe siècle

 

Par Sébastien Martin

 

Arsenal modèle de Louis XIV, Rochefort fut au XVIIIe siècle une base navale qui reçut la mission originale d’assurer pour la monarchie française le ravitaillement de ses possessions ultra-marines.

Véritable « porte des colonies », Rochefort fut un lieu de concrétisation de la politique coloniale de la France. Tout au long du siècle, l’arsenal prépara les cargaisons destinées à la Nouvelle-France, à la Caraïbe, à la Guyane et aux comptoirs africains. S’embarquèrent également de Rochefort les milliers de passagers destinés par le roi aux colonies : administrateurs, soldats, engagés, familles d’officiers de la Marine ou encore faux-sauniers. En contrepoint, l’arsenal fut aussi un port de retours et d’arrivées en métropole.

Une telle mission demanda une mobilisation spécifique. Navires, infrastructures portuaires, réseaux d’approvisionnement de la Marine furent mobilisés en conséquence, faisant de l’arsenal de Rochefort le cœur battant d’une véritable logistique coloniale.

Cette activité, si singulière dans le cadre d’un arsenal de marine, « américanisa » la ville et ses habitants. Elle ouvrit Rochefort à l’influence des « ailleurs » et permit à son port marchand de se développer, faisant de la cité charentaise un modèle singulier de « ville atlantique ».



11/09/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres