APECE (1750-1850)

Séance du 25 mai 2013

APECE : séance du 25 mai 2013 (Sorbonne, escalier C, 2e étage, salle Marc Bloch, 14h30)

 

Communication de Rachida Tlili (université de Tunis La Manouba)

 

« Voyage au Darfour » de Mohamed Ibn Omar El-Tounsy (1845) : une entreprise du projet colonial européen ?

 

Au cours de la même période, de 1792 et 1803 environ, le Darfour a fait l’objet de trois explorations qui ont donné lieu à la publication de trois récits de voyage. Le plus inédit est de notre point de vue, celui de Moh. Ibn Omar El-Tounsy,  « Voyage au Darfour… »  qui semble inaugurer/reprendre la tradition littéraire, celle du récit de voyage, chez les auteurs arabes. Au-delà d’une confrontation des regards, au-delà aussi de proposer une réflexion sur un voyageur tunisien qui a demeuré dix ans dans le Darfour (de 1803 à 1813), se pose la question de l’implication de ce récit de voyage dans le projet d’expansion européenne vers l’intérieur de l’Afrique.

En effet, El-Tounsy n’était pas un voyageur individuel. A partir du Caire, il était en contact avec le Dr Perron, directeur de l’école d’Abou Zabel du Caire vers 1839 et membre de la société asiatique de Paris, de la société égyptienne... El-Tounsy était aussi en relation avec les membres de la Société de géographie de Paris par l’intermédiaire de Jomard qui s’est chargé directement de la traduction de la relation de ce voyageur et sa publication à Paris par la Société de géographie de Paris. Tout ce monde appartient et gravite autour du courant orientaliste. La collaboration d'El-Tounsy avec Perron et Jomard, la traduction de son ouvrage et sa publication par la Société de géographie de Paris, sont autant de témoignages d’une politique active menée par la France et les orientalistes à partir de l’Egypte, au cours de la première moitié du 19e siècle. Cette politique vise l’ouverture de l’intérieur de l’Afrique à la civilisation européenne et la relation de voyage d’El-Tounsy devrait s’inscrire dans un vaste mouvement d’exploration européenne, destiné à s’introduire à l’intérieur de l’Afrique subsaharienne.



16/05/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres