APECE (1750-1850)

Séance du samedi 8 février 2020

APECE : séance du samedi 8 février 2020, 14 h 30

 

(Sorbonne, escalier C, salle Marc Bloch)

 

 

 

 

L’art et la race

 

 

par Anne LAFONT

Historienne de l'art (EHESS)

 

 

 

En se fondant sur un corpus d’œuvres d’art connues et moins connues, Anne Lafont, historienne de l’art et directrice d’études à l’EHESS, revisite les Beaux-Arts au XVIIIe siècle sous l’angle de la représentation des Noirs, figures qui, non seulement, articulent savoirs anthropologiques et expériences esthétiques, mais aussi histoire du luxe métropolitain et histoire de l’esclavage colonial.

Ce livre est fondé sur une recherche de plus de dix ans sur les formes qu’ont prises les figures de l’Africain et de l’Africaine dans l’art continental et colonial français d’avant l’imaginaire abolitionniste. Il couvre les cultures visuelles et artistiques qui vont de la fin du XVIIe siècle – à l’époque de Coypel, Mignard, Largillière… – quand les colonies antillaises commencèrent à percer dans le champ artistique métropolitain, au premier tiers du XIXe siècle – à l’époque de Girodet, Benoist et Léthière jusqu’à Géricault… – quand l’échec de la première abolition de l’esclavage (1802) durcit l’iconographie partisane, mettant la violence des vies dans les plantations à l’ordre du jour de la création artistique.

L’ouvrage (L’art et la race, l’Africain (tout) contre l’œil des Lumières) a obtenu le prix Fetkann Maryse Condé dans la catégorie recherche en 2019. Ce prix est décerné chaque année par le Cifordom.



30/01/2020

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres